AMOUR À L’ANCIENNE   Leave a comment


Vieux-vieille

La scène se passe dans la maison de retraite ‘

Les cheveux blancs ”.

Fernand, 91 ans, voit avec bonheur arriver une

nouvelle, Félicité,  jeunette de 85 ans .

 

Rapidement, comme deux aimants, leur

attirance mutuelle les fait

 s’assoir côte à côte au réfectoire,

 devant la TV, pendant les jeux,

et Fernand tient Félicité par les épaules

pendant les farandoles.

Arrive ce qui devait arriver :

les deux amoureux, un beau soir,

partagent  le même lit, chambre 320.

Le lendemain matin, au réveil,

Fernand, dit à sa compagne :

– Félicité, ma chère, je vous dois des excuses.

Si j’avais su que vous étiez encore vierge, j’y serais

allé plus doucement.

Vieux assis lit[3]

– Mais non, mon bon Fernand, lui répond

Félicité, c’est à moi de vous

présenter mes excuses :

si j’avais su que vous bandiez encore,

j’aurais retiré mes collants.

Publié 3 août 2012 par Lyse D dans Histoires, Nouveaux Articles

Laisser un commentaire

Pour oublier votre commentaire, ouvrez une session par l’un des moyens suivants :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :